La vitamine B4 – associée à un risque réduit de démence

Sommaire
Suivez-nous par Email
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Pinterest
Suivez-nous sur Pinterest
Suivez-nous sur Instagram
vers le Sommaire

La vitamine 4 ou la choline

Une nouvelle étude atteste une réduction du risque de développer une démence avec une consommation de choline ou de vitamine B4.

Des chercheurs finlandais ont découvert que la phosphatidylcholine ou la choline, un phospholipide de la famille des vitamines B (parfois appelée vitamine B4), pouvait réduire le risque de démence. Sa consommation, en particulier de sources naturelles telles que la viande et les œufs, est également corrélée à une acuité mentale accrue. En d’autres termes, nous pourrions garder notre esprit aussi vif que dans notre jeunesse et dans notre troisième âge si nous maintenions un régime équilibré et riche en choline.

Qu’est-ce que la choline?

La choline est un nutriment essentiel présent dans les aliments. Dans l’organisme, il a pour rôle de former de l’acétylcholine, un important neurotransmetteur. Par conséquent, la choline est aujourd’hui utilisée comme ingrédient dans les médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer. Plusieurs études ayant démontré sa capacité à améliorer les processus cognitifs.

Parmi les participants à cette nouvelle étude, le risque de démence était 28% plus faible chez les personnes ayant l’apport alimentaire le plus élevé en choline, par rapport aux participants n’ayant pas un niveau de choline suffisant. En outre, les personnes ayant un taux de choline élevé obtenaient de meilleurs résultats aux tests de mémoire et de maîtrise de la langue.

Environ 50 millions de personnes dans le monde souffrent de troubles de la mémoire associés à la démence. La maladie d’Alzheimer est la forme la plus courante de démence et représente la dégénérescence des neurones et du tissu cérébral.

Ces découvertes sont très importantes pour comprendre les désordres neuronaux causés par le vieillissement et la dégradation des tissus. La prévention de la démence tiendra compte de plusieurs facteurs, mais le fait qu’un régime ou des suppléments puissent être d’une aide réelle est un signe optimiste pour les recherches futures.

L’étude portait sur 2 500 hommes finlandais âgés de 42 à 60 ans, qui ont été analysés pour déterminer leur mode de vie et leur état de santé général. Leurs antécédents médicaux et les médicaments déjà administrés ont également été pris en compte. Quatre ans après l’étude initiale, les chercheurs ont demandé à 500 participants d’effectuer un test de mémoire et d’intelligence. Ils ont ensuite remarqué que 337 d’entre eux (67%) avaient développé une démence entre-temps.

L’analyse des patients a pris en compte des facteurs génétiques, tels que le gène APOE4, marqueur de la maladie d’Alzheimer très répandu dans la population finlandaise. L’étude a également pris en compte les facteurs de style de vie des patients, le niveau de nutrition et l’activité physique, mais aucune autre corrélation n’a été observée en dehors de celles concernant le niveau de choline. Les sources les plus courantes de choline parmi les participants étaient la viande, 37%, et les œufs, 39%. Les chercheurs reconnaissent la nécessité d’étudier la question de manière plus approfondie avant de tirer une conclusion finale, cette étude n’étant qu’une observation.

vers le Sommaire

Le rôle de la choline dans le corps

La choline est un nutriment essentiel pour le corps, qui agit comme des vitamines. Avec ses métabolites, la choline joue trois rôles importants: elle favorise la communication entre les cellules neuronales (par la synthèse de l’acétylcholine), maintient l’intégrité structurelle des cellules neuronales et assure le bon fonctionnement du foie en contrôlant le taux de cholestérol.

La choline est un ingrédient de la lécithine, le composé organique présent dans les plantes, les œufs et les organes d’animaux. Une carence en choline peut entraîner une athérosclérose, des problèmes de foie, des problèmes neurologiques et, en cas de grossesse, de prééclampsie et de naissance prématurée. Des études montrent que les suppléments de lécithine ont des effets prometteurs sur les capacités cognitives chez les enfants et les adultes.

Suivez-nous par Email
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Pinterest
Suivez-nous sur Pinterest
Suivez-nous sur Instagram

Restez informé! Pour vous et vos amis!