Combien de temps passez-vous sur la chaise? Découvrez les effets sur le cœur

Le sédentarisme et l’état prolongé sur la chaise de bureau ou sur le canapé à la maison sont parmi les plus gros problèmes rencontrés parmi la population. L’internet offre des données sur tout, ce qui en fait la plateforme d’information la plus utilisée. Nous passons beaucoup de temps devant des ordinateurs et des téléviseurs, généralement debout dans des positions différentes plus ou moins vicieuses.

Les études les plus récentes ont remarqué une corrélation entre l’état « assis » (à la télévision, dans la voiture, sur l’ordinateur, au travail) et le risque accru de maladies cardiovasculaires. De plus, les chercheurs ont observé une relation directe entre le l’état « assis » et le syndrome métabolique, le diabète, l’obésité, l’hypertension artérielle, la dyslipidémie et même le cancer. En d’autres termes, l’état étendu ouvre un cercle vicieux qui peut mettre en danger tout le corps. Nous savons tous déjà que la pratique régulière d’une activité physique est bénéfique pour le corps, et pourtant peu d’entre nous la pratiquent.

Des études ont montré

Pendant les loisirs et au travail, la plupart d’entre nous passent leur temps étant assis, soit en appuyant sur le téléphone ou la télécommande, soit en travaillant sur l’ordinateur. Une étude en Australie (publiée en 2015) sur 700 sujets étroitement surveillés pour l’activité, quantifiant le temps total alloué à l’état assis ou à diverses activités, a révélé que la plupart des personnes ayant un indice de masse corporelle (IMC) augmenté, avec une circonférence abdominale accrue ou des niveaux élevés de triglycérides, le cholestérol et la glycémie sont parmi ceux qui passent une période prolongée sur la chaise.

En revanche, plus une personne est active, plus le risque cardiovasculaire est faible. Les auteurs de l’étude précisent que le déplacement du temps pour effectuer une activité physique a des effets physiques et mentaux positifs.

Pourquoi l’état prolongé sur la chaise est-il mauvais

L’état assis ou clinostatique (couché) peut entraîner une relaxation musculaire, un rythme cardiaque plus lent et une réduction du stress. C’est aussi la raison pour laquelle le coucher après diverses maladies conduit à la récupération du corps. Se tenir debout et effectuer une activité a un effet stimulant sur les muscles et le cœur. Il n’est pas étonnant au fait qu’après une journée de travail (au bureau), beaucoup se détendent devant la télé ou l’ordinateur, ce qui aide à maintenir une position vicieuse et à prendre du poids. De cette façon, apparaissent des maux de dos, des genoux.

La prise de poids, en particulier au niveau abdominal, est un facteur de risque de maladie cardiovasculaire. Ainsi, le cercle vicieux est fermé, l’état assis prolongé et le sédentarisme étant directement impliqués dans la détérioration de l’état de santé.

Recommandations actuelles

Éviter l’état prolongé et changer le mode de vie peut conduire, à terme, à une perte de poids, à la normalisation du profil lipidique et de la glycémie. De cette façon, le risque de maladie cardiovasculaire est réduit. Un programme qui comprend une activité sportive hebdomadaire augmentera la tolérance à l’effort et donnera aux personnes concernées un bon ton tous les jours.