La pleurésie, la cause de la douleur thoracique

Fièvre, frissons, toux et douleurs thoraciques … Si vous présentez de tels symptômes, consultez immédiatement votre médecin: il peut s’agir d’un épanchement pleural (plus grave qu’une pleurésie).

La pleurésie est une inflammation de la plèvre (cette fine membrane recouvrant les poumons et habillant la poitrine). La plèvre a deux feuilles, l’externe qui habille la boîte thoracique, et l’intérieur (également appelée plèvre viscérale) qui couvre les poumons. L’espace étroit entre les deux feuilles contient une quantité de fluide lubrifiant. Lorsque la plèvre devient enflammée, les deux feuilles se frottent les unes contre les autres, provoquant une douleur thoracique, appelée douleur pleurale.

Le risque de développer des complications de la pleurésie augmente avec l’âge et surtout si vous avez d’autres problèmes médicaux tels que les maladies cardiaques, l’emphysème, la bronchite chronique ou de diabète.

Douleurs thoraciques et difficultés respiratoires

Le symptôme le plus important et le plus fréquent de cette affection est la douleur thoracique, généralement accompagnée d’une apparition soudaine et de difficultés respiratoires (dyspnée). Cette douleur est continue, mais peut empirer pendant la respiration et quand vous toussez, peut irradier dans votre épaule ou votre abdomen. La douleur peut prendre la forme d’une sensation de brûlure ou d’un malaise.

Lorsque la cause est une infection virale, il peut également y avoir des symptômes tels que de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires.

L’inflammation de la plèvre peut parfois provoquer une accumulation de liquide dans la cavité pleurale (épanchement pleural), une maladie qui se manifeste par de la fièvre, des douleurs thoraciques et la toux et qui, dans de nombreux cas, peut être associée à d’autres conditions telles que l‘insuffisance  cardiaque ou hépatique ou rénale.

D’autres symptômes de cette maladie sont le manque d’appétit, perte de poids, une insuffisance respiratoire, une toux lancinante qui peut être sèche ou productive parfois accompagnés de sang.

Les causes de la pleurésie

Les causes de cette maladie comprennent les infections virales qui se produisent dans les voies respiratoires inférieures, l’arthrite rhumatoïde, le lupus, la pancréatite ou peut même être une complication de la chirurgie cardiaque.

La pleurésie peut être causée par une infection, une blessure ou des tumeurs, ou peut être une complication des maladies telles que la pneumonie, la tuberculose ou un abcès pulmonaire. Dans certains cas, la pleurésie est due aux maladies du tractus gastro-intestinal, en particulier du foie et du pancréas, qui peut enflammer le diaphragme et la plèvre qui le protège.

Il y a des cas où cela se produit spontanément, sans problème de santé antérieur.

Méthodes de diagnostic

Parce que les signes de cette condition sont multiples, il faut un examen physique complet, une radiographie pulmonaire pour examiner ces signes et d’autres tests pour éliminer d’autres causes possibles.

À l’aide du stéthoscope, le médecin peut identifier d’autres affections pulmonaires telles que l’asthme, l’emphysème ou la pneumonie ou certaines maladies cardiaques ou malformations. Une radiographie, un électrocardiogramme et quelques tests de laboratoire sont également nécessaires pour une identification correcte de la maladie.

Si le médecin soupçonne une maladie auto-immune, comme le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde, des analyses supplémentaires sont nécessaires.

Mais s’il s’agit d’un syndrome du liquide pleural, le médecin va prélever un échantillon de liquide de la cavité pleurale à l’aide d’une aiguille et l’envoyer pour analyse au laboratoire.

Prévention: La pleurésie a pour cause principale les infections qui ne peuvent être évitées. Mais une forte douleur peut être évitée par un diagnostic précoce et un traitement anti-inflammatoire.

Traitement

Le traitement est basé sur la cause de la maladie: S’il s’agit d’une infection bactérienne, le médecin indique un traitement antibiotique.

Les symptômes de la maladie peuvent être atténués en se reposant, portant parfois un pansement adhésif autour de la poitrine.

En cas de douleur pleurale, l’aspirine, l’ibuprofène ou d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent être administrés. Si une douleur intense est présente, un traitement contre la toux ou la douleur est nécessaire.

Les produits apaisants peuvent être d’une aide précieuse en cas de douleur. En outre, les médicaments anti-inflammatoires ou même les médicaments à base de cortisone sont très efficaces pour soulager l’inflammation et la douleur.

Dans le cas du syndrome du liquide pleural, le liquide doit être retiré à l’aide d’un tube inséré dans la région de la poitrine.

Il existe certaines mesures que vous pouvez prendre à la maison pour soulager les symptômes de cette maladie, en particulier la douleur qui peut souvent être très forte. L’ibuprofène ou l’aspirine peuvent soulager la douleur et l’inflammation. Une bonne méthode serait de s’allonger du côté où vous ressentez de la douleur et de limiter votre effort physique.