Le vaccin qui élimine les métastases cancéreuses, testées avec succès à l’Université de Stanford

Suivez-nous par Email
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Pinterest
Suivez-nous sur Pinterest
Suivez-nous sur Instagram

L’activation de certaines cellules dans les tumeurs élimine tout risque de métastase chez la souris. Cela ont découvert des chercheurs de la prestigieuse université Stanford. À présent, les chercheurs ont commencé à recruter des patients atteints de lymphome pour participer à l’essai du vaccin.

L’injection de petites quantités d’agents immunostimulants directement dans les tumeurs de souris élimine toute trace de cancer, y compris les métastases.

Selon une étude menée à l’Université de Stanford, cette approche convient à de nombreux types de cancer.

Les chercheurs pensent que l’application locale des agents pourrait conduire à un traitement du cancer rapide et peu coûteux. Et les effets secondaires de cette thérapie sont bien moindres que ceux causés par la stimulation de l’ensemble du système immunitaire.

« Lorsque nous utilisons ces deux agents ensemble, nous constatons l’élimination de tumeurs dans tout le corps », a déclaré Ronald Levy, professeur en oncologie à Stanford.

« Cette approche ne nécessite pas l’activation de l’ensemble du système immunitaire ni le développement spécifique de certaines cellules immunitaires du patient », a ajouté le chercheur.

L’un des deux agents est déjà approuvé pour le traitement des patients, tandis que le second est en cours d’approbation et qu’il est déjà testé sur l’humain. Un tel test a été lancé en janvier pour les patients atteints de lymphome.

Dr. Levy est un pionnier de l’immunothérapie, étudiant comment le système immunitaire peut être utilisé pour lutter contre le cancer. Ses recherches ont abouti au développement du rituximab, l’un des premiers anticorps homologués comme traitement anticancéreux chez l’humain.

« L’avancement de l’immunothérapie change la façon dont la médecine est pratiquée. Notre approche utilise une très faible dose des deux agents pour stimuler les cellules immunitaires uniquement dans la tumeur. Chez la souris, nous avons constaté des effets incroyables sur l’ensemble du corps, notamment l’élimination des tumeurs dans l’organisme », a déclaré Dr Levy.

« Je ne pense pas qu’il y ait une limite au type de cancer que nous pouvons traiter aussi longtemps que le système immunitaire a réussi à l’infiltrer », a ajouté un scientifique de Stanford.

Vous pouvez aussi lire:« La pilule qui pourrait détecter le cancer »

Vous pouvez aussi lire:« Les raisins renforcent l’immunité et luttent contre le cancer »

Suivez-nous par Email
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Pinterest
Suivez-nous sur Pinterest
Suivez-nous sur Instagram

Restez informé! Pour vous et vos amis!