Une guerre cachée entre les grandes puissances pour le vaccin contre le coronavirus

Une course pour le nouveau vaccin

Les cyberespions sont utilisés pour voler des secrets des grands laboratoires …

Une course internationale pour développer un nouveau vaccin contre le coronavirus est en cours depuis un certain temps, impliquant des chercheurs, des entreprises et des gouvernements, mais surtout des services de renseignement.

ANALYSE. Quand et comment la pandémie prendra-t-elle fin?

Un responsable américain de la communauté du renseignement a déclaré à la BBC que les agences d’informations de divers pays mènent des opérations de reconnaissance.

Des vols de renseignements?

Bill Evanina, directeur du US Center for Security and Counterintelligence, a déclaré que le gouvernement américain avait averti les organisations impliquées dans la recherche médicale en ce que concerne les risques.

Il n’a toutefois pas confirmé s’il y avait eu des cas de vol d’informations. Des sources de la communauté britannique du renseignement ont également déclaré avoir remarqué une activité similaire.

Une guerre biologique ou le hasard?

« Nous nous efforçons, en collaboration avec les gens de l’industrie, de la recherche et du gouvernement, de veiller à ce que nos informations et nos recherches soient protégées au mieux. Nous nous attendons à ce que les agences de renseignement étrangères, y compris celles du Parti communiste chinois, essaient d’obtenir des informations sur les choses dont nous traitons. »

Les premiers à bénéficier du vaccin

Le gouvernement américain essaie d’aider à développer un vaccin grâce à un programme appelé Opération Warp Speed. Le pays qui découvre la première formule la plus efficace et la plus sûre veillera à ce que ses citoyens soient les premiers à bénéficier du vaccin.

« Pendant ce temps, rien n’est plus précieux que la recherche biomédicale qui pourrait nous aider à développer un vaccin contre les coronavirus », a ajouté Evanina.

À la mi-avril, le FBI a annoncé qu’il y avait des «intrusions» dans les institutions de recherche anti-VOCID aux États-Unis. Le Centre canadien de cybersécurité a également averti que certains acteurs pourraient tenter de voler la propriété intellectuelle d’organisations engagées dans la recherche et le développement d’un vaccin contre les coronavirus.

Un « nettoyage » de Terre chaque 100 ans? Coïncidence ou Destin…