La Chine refuse de laisser l’OMS se joindre à l’enquête sur l’origine du coronavirus

Où se cache la vérité?

La Chine refuse de laisser l’Organisation mondiale de la santé (OMS) découvrir la vérité sur l’origine de la pandémie. Ainsi, les autorités de Pékin n’autorisent pas l’OMS à se joindre à l’enquête sur l’origine du virus Sars-CoV-2. La Chine a été accusée de garder secret le début de l’épidémie.

On a reproché à la Chine de ne pas être transparente sur l’évolution de la pandémie. Plusieurs pays estiment que Pékin a délibérément retardé le reste du monde en annonçant la gravité de l’épidémie de COVID-19. Le pire, c’est que les personnes qui ont parlé du virus ont subi des représailles de la part des autorités chinoises.

Le représentant de l’OMS, le Dr Gauden Galea, a déclaré à Sky News que l’organisation avait envoyé des demandes à la commission de la santé et aux autorités chinoises pour participer à l’enquête interne afin d’élucider l’origine du coronavirus. Jusqu’à présent, l’OMS n’a pas été invitée à rejoindre l’équipe chinoise.

Quelles complications peuvent survenir chez les patients atteints de coronavirus?

Le Dr Galea estime qu’en cas de pandémie, il est peu probable qu’il y ait 41 cas d’infection à Wuhan sur une période de deux semaines, du 2 au 16 janvier, comme l’a signalé la Chine.

Les responsables américains des services de renseignement ont déclaré que les partenaires chinois avaient gardé la gravité de la situation secrète depuis le début et n’avaient pas agi rapidement. L’OMS a été critiquée par les États-Unis pour avoir accepté sans aucun doute les statistiques de la Chine.

Une guerre biologique ou le hasard?