Les complications après les tests du vaccin contre Covid-19

Un problème neurologique chez l’un des participants aux essais cliniques d’un vaccin contre le COVID-19, organisés par AstraZeneca en collaboration avec l’Université d’Oxford, aurait conduit à leur .

Selon un document obtenu par CNN, la participante, une femme sans problème de santé, âgée de 37 ans, a souffert d’une inflammation de la moelle épinière lors des tests.

Le document envoyé aux médecins impliqués dans l’étude montre que la femme a des difficultés à bouger, de la léthargie, des douleurs à la main et d’autres symptômes.

Ces problèmes se seraient produits après la deuxième dose de vaccin. La femme a reçu un diagnostic de «myélite transverse» – une inflammation de la moelle épinière.

Vous pouvez aussi lire: Arrêt des tests pour le vaccin COVID en raison d’une «maladie inexpliquée» d’un participant

Cependant, les tests ont repris quelques jours plus tard, après qu’une commission indépendante a évalué les risques et décidé que le vaccin développé par AstraZeneca en collaboration avec l’Université d’Oxford n’était pas dangereux.