Les compléments alimentaires à fortes doses peuvent être dangereux! La dose de calcium qui vous rend malade du cancer

Attention aux vitamines artificielles

Selon une étude récemment publiée, les vitamines dans les aliments augmentent votre espérance de vie, pas les suppléments.

Il existe des associations bénéfiques avec les nutriments dans les aliments, mais pas dans les suppléments », a déclaré l’auteur principal Fang Fang Zhan, professeur associé à l’école Friedman de la Tufts University pour la science et la politique de la nutrition, Massachusetts (USA), cité par Live Science.

De plus, manger de fortes doses de nutriments à partir de suppléments peut être dangereux. Selon une étude, la présence de niveau élevés de calcium dans les suppléments a été associée à un risque accru de décès par cancer.

Recherche scientifique

Dans cette recherche ont été examinés les informations fournies par environ 27 000 adultes américains âgés de 20 ans et plus ayant participé à une enquête nationale sur la santé entre 1999 et 2010. Au début, on a demandé aux participants ce qu’ils avaient mangé au cours des dernières 24 heures et s’ils ont pris des compléments alimentaires au cours des 30 derniers jours. Les participants ont ensuite été suivis pendant six ans en moyenne.

Au cours de la période d’étude, 3 600 personnes sont décédées, dont 945 par une maladie cardiaque et 805 par un cancer.

Ainsi, les scientifiques ont découvert que les personnes ayant consommé des quantités suffisantes de vitamine K ou de magnésium présentaient un moindre risque de décès, quelle qu’en soit la cause, au cours de l’étude par rapport à celles qui n’en avaient pas suffisamment. De plus, ceux qui consommaient des quantités suffisantes de vitamine A, de vitamine K, de zinc et de cuivre présentaient un risque moins élevé de mourir d’une maladie cardiaque que ceux qui n’atteignaient pas ces niveaux de nutriments.

Vrais nutriments vs artificiels

La surprise est venue lorsque les scientifiques ont analysé la source de ces nutriments – aliments versus suppléments. Ainsi, ils ont découvert que seuls les nutriments contenus dans les aliments étaient associés à un faible risque de décès, quelle qu’en soit la cause, y compris les maladies cardiaques.

En outre, l’étude a également montré que, si l’on consomme au moins 1 000 milligrammes par jour de suppléments de calcium, le risque de décès par cancer est élevé. Mais il n’y a pas d’association entre le calcium obtenu à partir d’aliments et le risque de mourir d’un cancer.

Les chercheurs ont conclu que des nutriments adéquats provenant des aliments étaient associés à une faible mortalité, tandis qu’une consommation excessive de suppléments pouvait être nocive.

Les scientifiques ont déclaré qu’ils ne mesuraient pas objectivement ce que consommaient les participants à l’étude, mais qu’ils s’appuyaient sur les rapports des sujets pouvant pas être tout à fait exacts.

Ce n’est pas la première étude à montrer que les compléments alimentaires peuvent avoir des effets néfastes. Une vaste recherche menée en 2011 a montré que l’ingestion de suppléments de vitamine E était associée à un risque accru de cancer de la prostate chez les hommes.

Aux États-Unis, l’Academy of Nutrition and Diabetes recommande de manger des aliments sains et riches en nutriments. Les aliments peuvent contenir des composants bénéfiques pour la santé que l’on ne trouve pas dans les suppléments, tels que des fibres ou des composés bioactifs. Bien sûr, il y a des personnes avec certaines conditions qui ne peuvent pas obtenir tous les nutriments nécessaires à partir de la nourriture et qui ont besoin de suppléments. Les femmes enceintes qui doivent prendre des suppléments d’acide folique ou de fer pour prévenir les anomalies congénitales et contribuer à optimiser le développement du fœtus en sont un exemple. Les personnes souffrant d’allergies alimentaires ou de troubles digestifs peuvent également avoir besoin de suppléments.

La recommandation des spécialistes est que les gens ne prennent pas de suppléments sans ordonnance.