Un cancérogène connu trouvé dans des produits de protection solaire

Un laboratoire indépendant a détecté du benzène, un cancérogène humain connu, dans 78 produits de protection solaire. Les chercheurs ont demandé à la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis de retirer les produits du marché.

Le laboratoire indépendant, appelé Valisure, effectue des contrôles sur la qualité des médicaments et des produits de santé. Récemment, la société a testé 300 produits de protection solaire aux États-Unis et a constaté que 27 % des produits contenaient du benzène. 14 des produits (5 %) contenaient du benzène à des niveaux supérieurs à 2 parties par million (ppm), ce qui est la limite recommandée par la FDA pour le benzène dans les médicaments qui ne peuvent être produits sans le composé organique.

La présence du cancérogène humain connu dans ces produits de prévention du cancer de la peau, qui sont utilisés régulièrement par les adultes et les enfants, est très préoccupante.

Le benzène est un liquide incolore ou légèrement jaunâtre qui se forme naturellement, mais peut également être produit par les activités humaines. Par exemple, les émissions des voitures et la combustion du charbon et du pétrole peuvent libérer du benzène dans l’air. Les hydrocarbures peuvent également être utilisés dans la production de plastiques, de caoutchouc, de colorants, de détergents, de médicaments et de pesticides.

L’exposition à des niveaux élevés de benzène peut causer le cancer

L’exposition à des niveaux élevés de benzène peut provoquer le cancer, en particulier le cancer du sang, y compris la leucémie. L’Environmental Protection Agency des États-Unis recommande une limite de 0,005 ppm pour le niveau de benzène dans l’eau potable.

Les responsables de la FDA disent que le benzène ne doit pas être utilisé dans la fabrication de médicaments, sauf dans des « circonstances spéciales », en particulier si l’utilisation du benzène ne peut être évitée et si l’effet thérapeutique du médicament augmente considérablement. Dans ces cas, les niveaux de benzène ne doivent pas dépasser 2 ppm.

Cependant, au début de la pandémie de COVID-19, alors qu’il y avait une pénurie de désinfectant pour les mains, la FDA a temporairement autorisé les désinfectants pour les mains à contenir jusqu’à 2 ppm de benzène. Mais en mars 2021, des chercheurs de Valisure ont annoncé qu’ils avaient découvert des niveaux plus élevés de benzène dans des dizaines de désinfectants pour les mains, et qu’au moins un de ces produits avait été retiré du marché.

Les produits solaires analysés par le laboratoire indépendant

Aujourd’hui, des experts de Valisure ont lancé une pétition appelant la FDA à retirer du marché les 78 produits de protection solaire et à mener sa propre enquête sur le processus de fabrication du produit. Une liste complète des produits solaires analysés a été incluse dans la pétition des scientifiques. Presque tous les 14 produits avec des niveaux de benzène supérieurs à 2 ppm étaient des produits de pulvérisation, mais le cancérogène a également été détecté dans des lotions et des gels à utiliser après une exposition au soleil.

Bien que la FDA prétende que le benzène ne doit pas être utilisé dans la fabrication de médicaments, l’agence américaine ne définit pas de certaine limite pour les produits de protection solaire. La limite de 2 ppm ne s’applique qu’aux « circonstances spéciales » décrites par l’agence. Par conséquent, Valisure demande également à l’Agence de fixer une limite pour les niveaux de benzène dans les produits solaires.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut plus utiliser de produits solaires

Étant donné que le benzène n’a pas été trouvé dans la plupart des produits de protection solaire testés par Valisure, la société a déclaré que l’utilisation de benzène dans de tels produits n’est pas « inévitable » et qu’aucune quantité de benzène ne devrait être autorisée.

Les responsables de la FDA ont déjà commencé à examiner la pétition envoyée par le laboratoire. Cependant, les résultats ne signifient pas que les gens ne devraient plus utiliser de produits de protection solaire.

« De nombreux produits testés par Valisure n’ont pas été contaminés par le benzène, et ces produits sont sûrs et devraient continuer à être utilisés, avec des chapeaux et des vêtements appropriés, pour réduire le risque de cancer », a déclaré Christopher Bunick, professeur de dermatologie à Université de Yale.