Covid-19: la lumière au bout du tunnel

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) nous a habitués à de sombres nouvelles concernant le nouveau coronavirus, mais sa dernière déclaration apporte un peu d’espoir aux patients qui luttent contre Covid-19.

Lire aussi: Il y a 110 ans, l’humanité était sur le point d’être frappée par une pandémie d’origine chinoise

Après de nombreux tests et essais, un certain traitement semble limiter à la fois la gravité et la durée de la maladie causée par le nouveau coronavirus. Ainsi, l’OMS avait pour objectif de se concentrer spécifiquement sur ce médicament.

L’organisation dirige une initiative mondiale pour développer des vaccins, des tests et des médicaments sûrs et efficaces pour prévenir, diagnostiquer et traiter Covid-19. Et avec plus de quatre millions de cas dans le monde et près de 300 000 décès, l’OMS prévoit de trouver une réponse médicale à ce virus hautement virulent.

De quel traitement s’agit-il?

« Nous disposons de certains traitements qui, selon les premières études, semblent limiter la gravité ou la durée de la maladie, mais nous n’avons rien pour tuer ou arrêter le virus », a déclaré la porte-parole de l’OMS, Margaret Harris.

Lire aussi: La pandémie aurait pu être évitée si la presse chinoise était libre

« Nous avons des résultats potentiellement positifs, mais nous devons voir plus de données pour être sûrs à 100% que nous pouvons dire que ce traitement fonctionne mieux qu’un autre », a-t-elle ajouté.

Madame Harris n’a pas mentionné quel traitement apporte le plus grand espoir de guérison, mais plusieurs médecins et scientifiques ont confirmé qu’il s’agit du remdesivir, un médicament antiviral. Mais quelle que soit l’efficacité d’un médicament dans le traitement de la maladie (en fait ses symptômes), le moyen le plus sûr d’éradiquer la pandémie de Covid-19 est de vacciner – comme cela a été le cas lors des pandémies précédentes.

Le représentant de l’OMS a toutefois averti que nous sommes encore loin d’avoir un vaccin. En effet, les coronavirus sont généralement des « virus très compliqués » contre lesquels il est « difficile de produire des vaccins efficaces ».

Un « nettoyage » de Terre chaque 100 ans? Coïncidence ou Destin…

Plus de 100 vaccins pour Covid-19 sont actuellement à l’étude, dont certains déjà en essais cliniques. En avril dernier, l’OMS a déclaré qu’un vaccin prendrait au moins 12 mois pour être approuvé.

Peu importe la pression qu’ils exercent sur les scientifiques, ils ne peuvent pas précipiter les tests et approuver un vaccin.

Pire encore, la pandémie serait de vacciner plusieurs centaines de millions de personnes, puis de découvrir des effets secondaires graves.

C’est l’une des raisons pour lesquelles l’étude des vaccins prend si longtemps – toutes les possibilités doivent être envisagées.