Sérum magique: Nouvelle forme de syndrome d’immunodéficience

The expose nous parle un peu de la situation constatée par l’Agence britannique de sécurité sanitaire le 30 novembre. Triste mais vrai, car ladite agence est officielle.

Et les données ressemblent à celles-ci : 61 % des nouveaux cas sont injectés ; 66% des cas hospitalisés sont des inoculés, et 81% de ceux qui sont morts, ont également été injectés.

Pour ceux qui se font piquer, la seule chose qui baisse, en termes d’âge et de durée, c’est l’efficacité.

Nouvelle forme de syndrome d’immunodéficience

La population inoculée commence à développer une nouvelle forme de syndrome d’immunodéficience acquise après administration de sérum magique.

L’agence citée montre également, sur la base de statistiques publiées, que l’injection a des effets négatifs sur les personnes de plus de 30 ans. Que les personnes qui ne sont pas inoculées sont moins touchés par la maladie et deux fois plus vulnérables sont ceux qui sont injectés.

Nécessité de se faire inoculé

Il est également précisé que l’injection détruit le système immunitaire. Ceux qui entrent en jeu doivent de plus en plus souvent répéter l’administration afin de maintenir un niveau acceptable, qui sera toujours plus faible que pour les « récalcitrants ».

L’UKHSA admet que ceux qui ont, intentionnellement ou forcé, endommagé leur système de défense naturel sont beaucoup moins capables de produire des anticorps antinucléocapsides que la normale.

Inefficacité du masque

Toujours dans le chapitre sur les découvertes médicales bien censurées (TheTrueDefender), le Dr Jim Naismith de l’Université d’Oxford, directeur du Rosalind Franklin Institute, nous dit que le masque est inefficace contre les virus.

La conclusion est simple : en Angleterre, l’obligation de porter un masque a été supprimée, mais elle a été rigoureusement imposée en Ecosse. Quelques mois plus tard, il a été constaté qu’il n’y avait pas de différence entre les deux régions. À un moment donné, la situation était encore pire en Écosse par rapport à l’Angleterre. L’évolution de la variante delta n’était pas différente dans les deux régions.

Le Figaro du 3 décembre 2021 publie un article dans lequel l’auteur précise que l’obligation de porter un masque aux enfants est une imposition politique et non scientifique.

La science est malheureuse quand elle tombe entre les mains des politiciens.