COVID-19: dans quelle mesure le masque et la distance sociale vous protègent réellement

Le port d’un masque réduit considérablement le risque de contracter le nouveau coronavirus, selon une étude récente menée par des spécialistes américains.

Les personnes portant des masques de protection sont jusqu’à 65% plus protégées contre les infections par le nouveau coronavirus, selon des recherches menées par des spécialistes américains à l’hôpital pour enfants de l’Université de Davis en Californie, aux États-Unis.

Lire aussi: Combien de mètres les particules de coronavirus peuvent-elles parcourir dans des conditions de brise légère

Le nouveau coronavirus se transmet par la salive, par les gouttes libérées par une personne infectée qui tousse ou éternue, ainsi que par les particules d’aérosol libérées dans l’air pendant la parole.

Alors que les éclaboussures libérées par les éternuements ou la toux sont visibles à l’œil nu, les particules d’aérosol libérées par la parole sont impossibles à voir.

Le nouveau coronavirus reste dans les aérosols et persiste dans l’air.

« Nous ne savons pas qui propage le coronavirus. Mais nous savons que la distance sociale réduit sa transmission de 90% et qu’en portant un masque, le risque d’infection diminue de 65%. Si vous vous souciez de votre famille et de vos amis ou si vous vous souciez de la communauté à laquelle vous appartenez, portez un masque! » Recommande Dean Bloomberg, chef du Département des maladies infectieuses à l’Université Davis.

En effet, le port du masque est une recommandation de toutes les autorités sanitaires dans le cadre de la pandémie de coronavirus. Les masques doivent être portés dans tous les espaces clos (bureau, transports en commun, shopping), ainsi que dans les espaces très fréquentés (concerts, spectacles extérieurs).

Lire aussi: Covid-19 peut se propager même lorsque les gens parlent, pas seulement lorsqu’ils éternuent ou toussent

Cette habitude doit compléter une autre mesure essentielle: se laver les mains à l’eau et au savon.