Pourquoi les gens contractent-ils le cancer en menant un mode de vie sain?

Cela semble difficile à croire, mais on a découvert pourquoi les gens contractent le cancer. Et la réponse n’est pas celle que vous attendiez!

Environ les deux tiers des cancers sont causés par la malchance. Ou, comme aiment dire les scientifiques, par de mutations accidentelles subies au niveau de l’ADN cellulaire lors de la reproduction des cellules.

Une étude sur l’apparition de cancer

La conclusion de cette étude explique pourquoi les personnes en bonne santé, qui mènent une vie saine et font tout pour éviter le cancer, finissent toujours par tomber malades.

De tels cancers surviennent quelle que soit la perfection de l’environnement dans le quel vous vivez.

L’étude est basée sur le séquençage génétique et l’analyse oncologique menée dans 70 pays de différentes parties du monde et fait suite à une autre étude controversée publiée par des scientifiques de la même université en 2015 dans la revue Science, qui n’a examiné que des cas aux États-Unis.

Des mutations accidentelles

La nouvelle étude, menée par le Dr Vogelstein avec le mathématicien Cristian Tomasetti, affirme que les mutations accidentelles de l’ADN sont responsables de la plupart des cas de cancer.

Cette conclusion a provoqué une vive réaction de la part des spécialistes du cancer qui estiment que la plupart des cancers sont causés par un mode de vie malsain et des facteurs environnementaux (exposition à la pollution, au stress, au tabagisme, etc.) auxquels s’ajoutent l’héritage de certains problèmes génétiques.

Erreur dans l’ADN

Bien que la plupart des gens aient découvert les causes héréditaires et environnementales des cancers, comme le tabagisme, peu sont conscients des erreurs aléatoires qui peuvent survenir lorsqu’une cellule normale se divise et copie ses informations ADN dans deux nouvelles cellules.

De telles « erreurs » sont « une cause majeure de mutations cancéreuses qui, historiquement, ont été sous-estimées scientifiquement », dit Dr. Vogelstein.

Création d’un modèle mathématique

La nouvelle étude a également fourni une estimation de la proportion de conditions oncologiques causées par de telles erreurs accidentelles. Pour y arriver, les chercheurs ont développé un modèle mathématique en utilisant des données obtenues à partir du séquençage de l’ADN de The Cancer Genome Atlas et des données sur les maladies de Cancer Research UK. Ils ont spécifiquement recherché des mutations qui conduisent à une croissance cellulaire aberrante dans 32 types de cancer différents.

Bien qu’il y ait eu des variations selon le type de cancer, dans l’ensemble, les chercheurs ont estimé que 66% des mutations produites dans ces cas étaient dues à des erreurs de copie cellulaire, 29% à des facteurs liés au mode de vie et à l’environnement, et 5% du bagage génétique hérité.

Bien que la plupart de ces mutations ne puissent être évitées, les chercheurs ont souligné qu’un diagnostic précoce, aux premiers stades de la maladie, peut prévenir de nombreux décès par cancer, quelle que soit la cause qui a conduit à l’apparition de la maladie.