La déclaration sensationnelle de Trump sur la troisième dose

L’ancien président américain Donald Trump a eu un coup de fil spectaculaire dans l’émission Mornings with Maria de Fox Business.

« Je pense que c’est une question d’argent », a-t-il déclaré, commentant la troisième dose de vaccin COVID.

« Vous savez, lorsque ces vaccins sont sortis, ils étaient  » bons à vie « , puis ils sont devenus bons pendant un an ou deux, et maintenant je peux déjà voir le signe du dollar dans les yeux de ceux qui dirigent Pfizer. »

Le 18 août, soulevant des inquiétudes concernant les « souches », le gouvernement américain a annoncé qu’il commencerait à administrer une nouvelle série de rappels de vaccins COVID-19, recommandant que les Américains reçoivent une troisième dose huit mois après l’inoculation de la deuxième dose de Pfizer ou Moderna.

« La recommandation d’une nouvelle injection de rappel reflète l’inquiétude croissante concernant la souche Delta hautement contagieuse et signale que l’immunité initiale disparaît avec le temps », a écrit le Wall Street Journal.

« C’est le meilleur moyen de se protéger contre les nouvelles souches qui peuvent apparaître », a déclaré Joe Biden à propos de la troisième dose de vaccin.

La directrice de Fox, Maria Bartiromo, a demandé à Donald Trump ce qu’il pensait de la situation actuelle de la vaccination aux États-Unis et si les gens devraient présenter une preuve de vaccination afin d’avoir accès à divers services.

Dans son discours, Trump n’a pas commenté directement les passeports de vaccination, mais a constaté que l’administration Biden n’avait pas réussi à gérer la crise sanitaire.

Concernant la troisième dose, l’ancien président a déclaré :

« Cela me semble être une opération lucrative de Pfizer. »

Selon Trump, la perspective de rappels périodiques est une tentative d’assurer un afflux continu de sociétés pharmaceutiques. Il ajouta:

« Pensez à l’argent impliqué. Une nouvelle dose… Quelle bonne affaire ! Si vous étiez un homme d’affaires, vous diriez : « Vous savez quoi, faisons une autre dose », cela signifie 10 milliards de dollars supplémentaires à venir – tout cela est fou. »

L’Agence américaine des médicaments (FDA) n’a pas encore officiellement recommandé la troisième dose, mais devrait le faire bientôt.

Le vaccin Pfizer devrait également recevoir une approbation complète cet automne, malgré de nombreux décès et effets secondaires.

Tous les vaccins aux États-Unis et dans l’Union européenne n’ont qu’une autorisation d’utilisation d’urgence.

Cela n’a pas empêché l’administration Biden et les autorités d’autres pays de les rendre obligatoires pour diverses sections de la population.