Découvrez pourquoi n’est-il pas bon de fouiller dans son nez

La réponse évidente est: « Parce que ce n’est pas élégant du tout. » Mais il y a une autre raison pour laquelle il faut éviter de fouiller dans le nez: il ne s’agit pas de bonnes manières, mais de votre santé. Regardons les choses en face, nous le faisons tous lorsque nous sommes en intimités avec nous-mêmes, éloignez des yeux de curieux, il ne sert à rien de se cacher en arrière d’un pommier. C’est une « belle » activité à nous dire, cela nous procure une sorte de satisfaction et, quoi qu’on nous dise, nous revenons toujours à cette habitude dégueulasse. Mais feriez-vous cela si je vous dis que vous êtes exposé à un risque énorme de tomber malade?

Que vous souhaitiez vous débarrasser du mucus sec – né des particules de poussière, des dégâts, du pollen et d’autres substances du cil, c’est-à-dire de ces petits poils dans le nez – d’une démangeaison persistante ou tout simplement de ce geste pour se sentir bien, vous feriez mieux de chercher une autre solution que de mettre vos doigts dans votre nez.

Le « fouillage » dans le nez peut provoquer des lésions de la fosse nasale ou des saignements. Ce n’est pas nécessairement une fin du monde, mais si elles sont ajoutées aux bactéries que vous transmettez de vos doigts sales, les choses se compliquent et des infections peuvent se produire. Par exemple, si vous ne vous lavez pas les mains après avoir été en contact avec une personne enrhumée ou grippée, ces micro-organismes se retrouveront dans les voies nasales et vous vous plaindrez bientôt des symptômes de ces infections respiratoires.

Même si les adultes « se dédient » au fouillage du nez, le geste est particulièrement préféré par les jeunes enfants, qui ne prennent pas l’avis des autres. Et comme les petits sont toujours curieux, ils se mettent la main dans toutes sortes d’endroits et ne se lavent pas aussi souvent qu’ils le devraient, le risque est d’autant plus grand que leur système immunitaire est toujours fragile et sensible aux infections. En fait, les saignements nasaux chez les enfants sont souvent la conséquence du fouillage dans le nez.

La peau fine à l’intérieur du nez est très délicate et beaucoup plus facile à blesser. Une fois que la plaie apparaît, elle guérit plus durement, parfois même en quelques semaines, pendant ce temps le corps est vulnérable aux infections.

Dans les cas graves, le fouillage dans le nez peut même entraîner une perforation de la cloison nasale, c’est-à-dire la fine membrane séparant les deux voies nasales, accompagné de forts maux de tête, de saignements nasaux anormaux ou de difficultés respiratoires.

Il y a plusieurs façons d’éviter de tels problèmes. Le premier, et le plus évident est le lavage en profondeur des mains « avant de se mettre au travail ». Ensuite, vous pouvez couvrir votre doigt avec un gaze ou mouchoir propre. Si vous avez des ongles longs, il est préférable d’éviter cette habitude, car vous risqueriez de vous gratter la peau sensible qui tapisse vos poils nasaux.

Pour éviter le dessèchement du mucus, vous avez deux options: soit utiliser un spray nasal contenant de l’eau de mer ou une solution saline, soit installer un humidificateur dans votre chambre pour fluidifier vos sécrétions nasales.

Si vous avez réussi à vous gratter la peau à l’intérieur de votre nez, vous pouvez appliquer une crème à la vaseline qui apaise les irritations, aide à guérir et maintient la zone hydratée.