Que sont les infections nosocomiales et les micro-organismes associés

Pendant l’hospitalisation, les patients sont exposés à une variété de micro-organismes résistants aux agents antimicrobiens et qui se propagent très facilement dans le corps humain.

Ces microorganismes peuvent être de nature bactérienne, virale ou fongique.

Les infections nosocomiales sont des infections contractées dans les hôpitaux, en particulier dans les unités de soins intensifs.

Les infections nosocomiales les plus courantes sont les infections des plaies chirurgicales, les infections des voies urinaires, les infections des voies respiratoires inférieures et les infections de la circulation sanguine.

Les infections nosocomiales présentent un degré élevé de résistance à un traitement antimicrobien spécifique et se propagent très facilement dans le corps humain.

On sait déjà que les infections nosocomiales sont une cause majeure de morbidité et de mortalité.

Diverses études ont montré que la prévalence la plus élevée se trouve dans les unités de soins intensifs et dans les services de chirurgie et d’orthopédie. Les taux les plus élevés de ces infections sont mis en évidence chez les patients à forte sensibilité due à l’âge (jeunes enfants, prématurés ou personnes âgées), aux maladies chroniques et aux traitements immunosuppresseurs.

Les micro-organismes les plus courants dans les INFECTIONS NOSOCOMIALES:

1: Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM)
2: Escherichia coli
3: Staphylococcus aureus sensible à la méthicilline
4: Pseudomonas aeruginosa
5: Citrobacter spp.
6: Staphylococcus saprophyticus résistant à la méthicilline
7: Klebsiella
8: Staphylococcus epidermidis résistant à la méthicilline
9: Pseudomonas fluorescens

10: Enterobacter
11: Proteus
12: Acinetobacter
13: Candida spp.
14: Staphylococcus saprophyticus sensible à la méthicilline
15: Acinetobacter baumannii
16: Bacille Gram négatif non spécifié
17: Bacille Gram positif non spécifié