Les viroses saisonnières et les rhumes chez les enfants – comment les surmonter facilement

La saison froide commence année après année avec des rhumes et des viroses. Les plus petits d’entre nous sont de bons hôtes pour ces conditions. Et si l’enfant vient de commencer en collectivité (crèche, garderie, école), la probabilité de tomber malade est très élevée. Voici quelques conseils et recommandations pour aider les enfants à les surmonter.

Éternuements, nez bouché, sécrétions nasales, gorge irritée, faible fièvre, maux de tête – sont des symptômes du rhume, une infection virale légère et autolimitée du tractus supérieur (nez, gorge) la plus courante en automne et en hiver.

Un autre diagnostic pédiatrique très courant est l’infection respiratoire aiguë (IRA) ou l’infection virale respiratoire. Les mains contaminées du malade sont celles qui transmettent les virus. La toux, les éternuements (les virus se transmettent dans un rayon de 2 mètres) – main – bouche, main – nez (les virus vivent environ 2 heures), le contact avec des objets, le contact avec d’autres personnes – c’est ce que sont les rhumes classiques et les virus respiratoires. Dans des environnements tels que les crèches, les garderies, les écoles, l’infection est imminente. Les enfants jouent, utilisent les mêmes objets, touchent avec leurs mains les yeux et la bouche, et n’ont pas encore le réflexe de se laver les mains lorsqu’ils toussent ou éternuent. La période d’incubation est de 24 à 72 heures et les symptômes résultent de la réponse immunitaire du corps contre l’infection.

Suivre les conseils du médecin

Généralement, le rhume et les virus respiratoires guérissent après 7 à 10 jours. Le pédiatre et le médecin de famille sont ceux qui déterminent si un médicament est nécessaire (le corps doit se battre seul) lorsqu’il est administré (en cas de fièvre de plus de 38 °C). De plus, certains virus respiratoires nécessitent un traitement antibiotique complexe et antiallergique. Tout changement dans l’état de l’enfant doit être communiqué au médecin traitant.

Alimentation riche en fruits et légumes

Le rhume est souvent associé à une soupe au poulet, en particulier pendant la saison froide. Le gingembre biologique avec du miel et du citron est utile pour soulager les symptômes. Les fruits et les légumes de saison aident à combattre les états associés au rhume et à la virose respiratoire. Les coings, les pommes, les noix, les betteraves rouges, le raifort et les pommes de terre – cuisinés aussi simplement que possible – contiennent des vitamines et des minéraux précieux qui aident le corps à faire face aux attaques de virus et de bactéries. Surtout chez les enfants traités aux antibiotiques, une portion de kéfir ou du yogourt- contenant des probiotiques naturels sont utiles pour rétablir l’équilibre de la flore intestinale.

Une hydratation correcte est essentielle

La déshydratation est un grave danger pour les enfants de tous âges, en particulier lorsqu’ils sont affectés par des virus respiratoires. Une quantité suffisante de fluide est nécessaire. Le liquide aide également à fluidifier et à éliminer les mucosités. L’eau pour l’hydratation et la préparation des aliments pour bébés et enfants, les soupes, les jus de fruits, le thé font partie du traitement.

L’hygiène de l’enfant malade et de la famille

  • Le repos est très important.
  • Ventilez souvent la chambre (il est préférable d’amener votre enfant dans une autre pièce pendant l’aération).
  • Les enfants doivent rester à la maison, se reposer et se rétablir aussi longtemps qu’ils sont malades. Ne vous rendez pas à la crèche, à la garderie, à l’école – pour leur protection (ils peuvent entrer en contact avec d’autres virus ou bactéries), mais aussi pour éviter d’infecter ses amis, ses collègues et les enseignants.
  • Lavez-vous soigneusement les mains avec de l’eau et du savon aussi souvent que possible, en évitant de tousser et d’éternuer en direction d’autres personnes (vous pouvez apprendre aux enfants plus âgés).
  • L’utilisation de masques médicaux dès l’apparition des virus du rhume et des voies respiratoires.
  • Même si les enfants sont malades habillez-les en conséquence pour sortir dehors. Ils ont besoin d’air pur, de la nature, d’une promenade dans le parc. Mais il n’est pas conseillé de les emmener dans des endroits fermés et surpeuplés.
  • Température ambiante agréable (entre 18-20 C).
  • Ne surchauffez pas l’enfant ou la chambre. Habille-le pour qu’il se sente léger et ne transpire pas.