Pourquoi bien penser avant de vacciner vos enfants

Être parent, c’est prendre de nombreuses décisions à la place de son enfant. Peut-être que l’une des décisions les plus difficiles est la vaccination. Il est très important de comprendre les risques encourus, risques dont l’industrie pro-vaccination ne parle pas.

10 raisons pour lesquelles les parents devraient penser mieux avant de vacciner leurs enfants :

1) Les vaccins ne sont pas efficaces. Ce que toutes les affiches montrent et ce que les Centres de préventions des maladies répètent, c’est que les vaccins préviennent les maladies contagieuses et offrent de l’immunité pour le reste de leur vie, tout cela semble très encourageant pour la population moins informée. Mais la science n’appuie pas cette affirmation avec des preuves concrètes, des épidémies fréquentes étant la preuve que les personnes vaccinées ont une immunité compromise et elles contractent exactement les maladies contre lesquelles elles ont été vaccinées.

Dr Tetyana Obukhanych discute de ces sujets et beaucoup plus sur la vaccination dans son livre « l’Illusion de la Vaccination », qui détruit de nombreux mythes modernes sur les vaccins. Non seulement les vaccins n’assurent pas une immunité durable, mais détruisent en réalité la capacité immunitaire naturelle du corps, détruisant les capacités immunitaires de nombreuses personnes vaccinées pour le reste de leur vie.

2) Les vaccins ne se sont jamais révélés sûrs ou efficaces. Chaque étude utilisée comme «preuve» que les vaccins sont sûre est trompeuse en comparant les effets secondaires d’un vaccin aux effets secondaires d’un autre, en les éliminant ainsi efficacement.  Mais aucune étude ne compare les effets du vaccin sur les personnes vaccinées avec les effets sur les personnes non vaccinées, ce qui prouverait vraiment l’efficacité du vaccin.

3) Le premier vaccin, fabriqué pour la variole, était un échec total, que l’industrie manufacturière a tenté de dissimuler. Les conséquences sur la santé de ceux qui ont reçu le vaccin comprennent la syphilis et la mort. Ont été déployés tous les efforts pour masquer les résultats et promouvoir les vaccins malgré les résultats, car ils sont extrêmement rentables.

4) Les vaccins sont très rentables pour les laboratoires pharmaceutiques qui ne peuvent être tenus responsables des dommages. Les entreprises manufacturières non seulement ne peuvent pas être tenues responsables si les vaccins affectent ou tuent d’une manière ou d’une autre les enfants, mais elles sont normalement «parrainées» par des organismes gouvernementaux qui imposent aux familles et aux enfants des tactiques d’intimidation inappropriées.

5) Tous les vaccins contiennent des additifs chimiques dangereux. Les pédiatres ne donneront pas facilement la liste des ingrédients des vaccins avant de les administrer. Mais les parents doivent savoir que tous les vaccins contiennent des produits chimiques dangereux, tels que l’aluminium, le mercure et le formaldéhyde, qui peuvent causer des dommages au cerveau. De nombreux vaccins contiennent de grandes quantités de glutamate monosodique (GMS), d’antibiotiques et même d’organismes génétiquement modifiés (OGM).

6) Les enfants non vaccinés sont plus en santé. Des études internationales comparant la santé des enfants non vaccinés par rapport aux enfants vaccinés ont montré à plusieurs reprises que ces derniers sont plus sujets aux allergies, à l’autisme, aux déficiences comportementales, aux dysfonctions auto-immunes et aux troubles respiratoires.

En ce qui concerne le vaccin contre la grippe, par exemple, une étude publiée dans la revue Clinical Infectious Diseases montre que les personnes vaccinées contre la grippe ont 550% plus de risques de développer des problèmes respiratoires.

7) Les vaccins provoquent des maladies incurables chez certains enfants. C’est une chose d’éprouver des symptômes de fièvre temporaire ou un gonflement local après le vaccin. Mais il en va tout autrement lorsque votre enfant souffre de lésions neuronales permanentes telles que le syndrome de Guillain-Barré, par exemple, nécessitant un traitement et des soins pour le reste de sa vie.

8) Les vaccins tuent les enfants et les adultes. Bien que les enfants et les bébés soient les plus exposés aux effets négatifs de la vaccination, les adultes sont à risque aussi. Un exemple révélateur est le vaccin Gardasil contre le VPH, qui a jusqu’à présent affecté et tué des dizaines de milliers d’adolescents et de jeunes.

9) Les entreprises productrices de vaccins ne peuvent pas être poursuivies si votre enfant souffre après un vaccin. Si les vaccins sont si sûrs, alors pourquoi a été signée la Convention de 1986 sur la protection en cas d’effets secondaires des vaccins chez les enfants, par laquelle les entreprises et institutions produisant des vaccins et des médicaments, les médecins, sont tous exemptés de toute responsabilité en cas de blessure ou de décès?

10) L’exposition naturelle à la maladie est le meilleur vaccin. La seule façon d’avoir une vie saine est de vivre normalement, mais sans injecter des virus morts (ou vivants dans certains cas) et des additifs chimiques dans les tissus musculaires. L’exposition naturelle aux maladies dans le monde est la seule façon pour le corps de développer des anticorps permanents pour le protéger contre la même maladie dans le futur.Un mode de vie saine et la consommation de nutriments frais et denses et d’aliments biologiques aident à renforcer le système immunitaire , aidant le corps à surmonter la maladie et développer une résistance naturelle.

C’est à vous, les parents, de décider de donner ou ne pas donner le vaccin à votre enfant. Imaginez votre vie comme une Roulette russe, un jeu de hasard potentiellement mortel. La vie ne se soucie de personne, prenez soin de faire un bon pas tant que vous avez le choix. Et si vous avez décidé de poursuivre le vaccin, n’oubliez pas de demander au « piqueur » toujours la compagnie par qui a été fabriqué le vaccin, la notice avec les ingrédients, et pourquoi pas, la liste des effets secondaires. La vraie liste contient environ 18 pages. Il faut se montrer connaisseur, le tout, pour voir que même ceux qui donnent le vaccin ne savent pas ce qu’il y a dedans ni de quelle liste s’agit-il. Il ne faut pas rester indifférent à cela, c’est votre vie, ce n’est pas la leur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *