10 conseils contre le cancer du sein révélé par le médecin de Angelina Jolie

La fondatrice du Pink Lotus Center, Kristi Funk, qui est devenue connue en 2013 quand elle a traité Angelina Jolie a avoué certains trucs en matière de nutrition et de mode de vie pouvant aider à prévenir le cancer du sein. Kristi Funk a parlé lors de l’émission télévisée « Good Morning America » des dernières études recommandées dans la lutte contre le cancer du sein.

Les mammographies 3D – extrêmement efficaces et bien meilleures – constituent une étape importante dans la lutte contre le cancer. Une étude récente a révélé que ce type de mammographie a 34% plus de chances de détecter un cancer du sein que la mammographie en 2D.

Lire aussi:     Symptômes pouvant indiquer la présence d’un cancer dans l’organisme

Le cancer étant le plus souvent caché dans des tissus denses, il peut être plus difficile à observer lors d’une mammographie ordinaire. Alors que la 3D aide les médecins à avoir une image plus claire du tissu mammaire.

La Dre Kristi Funk a également évoqué une erreur commune concernant le cancer du sein: le fait que ce type de cancer est héréditaire. Et si vous demandez aux patientes si un membre de leur famille a ou a eu le cancer du sein, 85% répondront négativement. Et le monde médical estime qu’entre 5 et 10% des femmes atteintes de cancer du sein ont hérité de mutations génétiques de gènes responsables du cancer du sein.

C’est pourquoi le mode de vie est si important. Régime alimentaire, exercice, attitude envers la vie … des choses que nous pouvons contrôler.

Et comme l’alimentation est très importante, la Dre Funk recommande 10 astuces pour réduire le risque de cancer du sein.

Mangez des légumes crucifères chaque jour

Le brocoli, le chou-fleur, le chou frisé, le chou ou les choux de Bruxelles sont tous essentiels au cancer du sein. Ces légumes contiennent un ingrédient qui détruit les cellules cancéreuses et en fait de véritables super-héros contre cette maladie.

Consommez de fruits de la forêt

Les fraises, les framboises, les groseilles, les myrtilles, les mûres et tous les autres fruits de la forêt riches en antioxydants et en phytonutriments détruisent les cellules cancéreuses, les incitant à « se suicider ». Le médecin recommande un shake fabriqué à partir d’une tasse de fruits de la forêt congelés, car les polyphénols sont mieux absorbés par le corps.

Consommez du curcuma

Activé par le poivre noir (devenant ainsi 20% plus efficace), le curcuma est un superaliment qui contribue également à la lutte contre le cancer du sein. Il peut être ajouté dans le shake du matin ou saupoudré dans un bol de céréales. Comme il est liposoluble, il est important de mettre une graisse saine dans le shake, par exemple une cuillerée de graines de chanvre.

Ajoutez des groseilliers à maquereau dans votre alimentation

Les groseilliers à maquereau peuvent également être consommé en poudre. Après une étude de 30 aliments contenant des antioxydants, il a été constaté que les groseilliers à maquereau avaient la concentration la plus élevée, 70% supérieure à celle du fruit de goji.

Les champignons

Les champignons sont également une source incroyable de nutriments bénéfiques dans la prévention du cancer du sein.

Le soja

Même si le monde médical a blâmé le soja pendant des années et a été banni des patientes atteintes du cancer du sein, après cinq études menées en 2009, cela a prouvé le contraire. Le tofu, l’edamame, le tempeh ou le lait de soja aident à prévenir ce type de cancer.

Utilisez du savon ordinaire

Le savon antibactérien, qui tue tous les microbes, peut vous exposer aux toxines plus facilement, c’est pour cela que Dre Funk recommande les savons normaux.

Nettoyez souvent la maison

Il est important de ne pas rester dans une maison poussiéreuse. Une maison propre, sans poussière et propre est un environnement sûr contre le cancer.

Mangez des produits biologiques

Il est important de choisir des aliments cultivés naturellement. Parce que ces fruits ou légumes ne contiennent pas de toxines et ne contiennent pas de substances toxiques associées à l’apparition de cancers.