Coup de théâtre politique? Les chroniques des urgences débordées.

On est le 7 janvier 2022. C’est le temps de la pandémie et le temps de calvaire pour tous. Il y a des Pays qui sont à bout de souffle, des Pays qui n’acceptent plus le « jeu » de restrictions et de manipulations. Mais malheureusement, il y a encore des Pays qui cherchent toujours plus de scénarios pour son spectacle.

Le Canada a accepté d’être manipulé au détriment de son peuple. Étant le deuxième le plus grand Pays au monde, mais avec une population faible, le Canada se permet le jeu de détresse. Un jeu qui vend les canadiens aux « autres », aux manipulateurs.

La partie la plus touchée du Canada est le Québec; une province « malheureuse » qui vit une pandémie « spéciale ». Les mesures dans cette partie du globe ne cessent pas de sortir de nul part, ainsi accroître la vie pitoyable des gens.

Plus de 21 années de système de santé fragile

Ayant un système de santé déjà fragile, le gouvernement du Québec utilise la pandémie pour couvrir sa responsabilité envers le peuple québécois. Une irresponsabilité de rang élevée de la part du « haut » Québec fait du mal à tous ceux qui veulent une vie normale.

Le premier Ministre du Québec, François Legault et le Ministre de la santé, Christian Dubé, ont décidés que de chercher des boucs émissaires sera plus judicieux que de s’attarder sur l’organisation d’un système de santé efficace.

La vie « sanitaire » dans cette province est depuis toujours minable. Aucun Ministre ne cherche à trouver une solution, mais plutôt à attendre le « bon » moment pour en profiter.

Le nouveau virus n’est nul coupable

Gouvernement Lucien Bouchard (janvier 1996 – mars 2001)

2000: Des urgences qui débordent au long de l’année. Voici un article du 17 juillet 2000

https://www.tvanouvelles.ca/2000/07/17/les-urgences-encore-et-toujours-debordees

2001: Les urgences débordent encore à Montréal. Article du 3 janvier 2001

Gouvernement Bernard Landry (mars 2001 – avril 2003)

2002: Les urgences de Montréal débordent. Article du 25 décembre 2002.

https://www.tvanouvelles.ca/2002/12/25/les-urgences-de-montreal-debordent

2003: L’urgence des hôpitaux déborde. Article du janvier 2003.

https://www.tvanouvelles.ca/2003/01/08/lurgence-de-lhopital-du-sacre-coeur-deborde

Gouvernement Jean Charest (mars 2003 – septembre 2012)

2004: Encore les hôpitaux sont débordés. Article du septembre 2004.

https://www.tvanouvelles.ca/2004/09/03/les-urgences-des-hopitaux-debordees

2005: « Le pic de l’activité grippale » présent à l’hôpital.

https://www.ledevoir.com/societe/sante/74455/en-bref-les-urgences-debordent-a-l-hopital-pierre-le-gardeur

2006: Des taux d’occupation élevés. Article du décembre 2006.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/332564/hopitaux-urgences

2007: Les urgences débordent. Le taux d’occupation a même atteint 250%. Article du 1 mars 2007.

https://www.tvanouvelles.ca/2007/03/01/les-urgences-debordent

2008: Des urgences qui débordent encore. Le taux d’occupation atteint 260%. Article du 8 juillet 2008.

https://www.tvanouvelles.ca/2008/07/08/les-urgences-debordent

2009: Les urgences débordent à nouveau. « La situation se répète chaque année : les urgences débordent partout dans la région de Montréal et ailleurs au Québec. » Article écrit le 30 janvier 2009.

https://www.tvanouvelles.ca/2009/01/30/les-urgences-debordent-a-nouveau

2010: Les urgences débordent toujours. Article publié le 21 octobre 2010.

https://www.tvanouvelles.ca/2010/10/21/les-urgences-debordent-toujours

2011: Les urgences débordent à 232%. Article du 10 décembre 2011.

https://www.tvanouvelles.ca/2011/12/10/les-urgences-debordent-a-232

2012: Les urgences avaient un taux d’occupation de plus de 200% (source TVA nouvelles: 4 février 2012). Et à cette époque, le fameux virus COVID n’était même pas à l’horizon.

https://www.tvanouvelles.ca/2012/02/04/les-urgences-debordent

Gouvernement Pauline Marois (septembre 2012 – avril 2014)

Fin 2012: Les urgences débordent encore, partout au Québec.

https://www.tvanouvelles.ca/2012/12/31/les-urgences-debordent

2013: Encore une fois, en 2013 il n’est pas question de pandémie, ni du virus COVID. Mais les urgences débordent.

https://www.tvanouvelles.ca/2013/01/08/les-urgences-debordent-toujours

https://www.tvanouvelles.ca/2013/01/08/les-urgences-debordent-toujours

Gouvernement Philippe Couillard (avril 2014 – octobre 2018)

2014: On est rendu en 2014, quand la fonctionne du premier ministre du Québec est occupée par Philippe Couillard. Dès l’article plus bas, on se rend compte que le virus de la grippe était assez présent. Les hôpitaux avaient un taux d’occupation élevé, avec  275% pour le CHU Sainte-Justine.

https://www.tvanouvelles.ca/2014/12/29/les-urgences-debordent-avec-la-grippe

2015: Voici un autre article, du 14 janvier 2015:

https://www.tvanouvelles.ca/2015/01/14/les-urgences-debordent-en-monteregie

Les années 2016, 2017 et le 2018 ne sont pas documentés sur TVA nouvelles. Mais nous avons trouvé de l’information sur d’autres sites.

2016: Plusieurs urgences de la province débordent

https://www.lapresse.ca/actualites/sante/201612/12/01-5050770-plusieurs-urgences-de-la-province-debordent.php

2017: Des urgences débordées à Montréal.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1009536/hopitaux-salles-urgence-debordees-montreal?depuisRecherche=true

Gouvernement François Legault (octobre 2018 – à présent)

2018: Les urgences de plusieurs hôpitaux débordent.

https://www.lapresse.ca/actualites/sante/201812/29/01-5209452-les-urgences-de-plusieurs-hopitaux-debordent.php

2019: Les urgences prises d’assaut. Article publié en janvier 2019. Un tout petit peu avant le déclenchement de la pandémie.

https://www.tvanouvelles.ca/2019/01/05/les-urgences-prises-dassaut-1-1-1-1

Les articles parlent de eux même. Il ne faut pas être un expert pour comprendre que la situation d’aujourd’hui dans les hôpitaux n’est pas liée aux cas de COVID, mais plutôt à la mauvaise gestion en matière de santé: établissements, lits, ainsi qu’au manque du personnel.

Il avait depuis toujours la possibilité d’embaucher du personnel soignant avec des diplômes non approuvés par le gouvernement québécois. Chaque année, au Québec arrive une foule des gens surqualifiés dans le domaine médicale. Pourquoi leur diplôme n’est pas approuvé. Les études ailleurs dans le monde sont souvent plus complètes qu’au Québec, mais le gouvernement s’en souci peu de ça.

Je vous laisse avec un article pas moins intéressant de Mario Dumont, datant de janvier 2019.

https://www.tvanouvelles.ca/2019/01/07/ce-quon-ne-vous-dit-pas-sur-lattente-dans-les-urgences

Auteur: Jasmine Bellefeuille