L’infidélité est-elle héréditaire?

Suivez-nous par Email
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Pinterest
Suivez-nous sur Pinterest
Suivez-nous sur Instagram

Si vous vous êtes déjà demandé si l’infidélité est héréditaire, les chercheurs britanniques proposent une réponse claire. Ils ont mené une étude auprès de 2 000 personnes afin de déterminer si vous risquiez d’être infidèle si l’un de vos parents trompait au moins une fois.

Selon l’étude réalisé par Illicit Encounters, seulement la moitié des hommes infidèles ont déclaré que leur père avait trompé, et les trois quarts des femmes ayant des relations extraconjugales ont déclaré que leurs mères n’étaient pas fidèles. Est-ce que l’infidélité est génétique? M. Kelberman, du Great Ormond Street Institute, a répondu à cette question en expliquant quels comportements humains sont génétiques et quels sont les résultats de nos choix conscients.

Le médecin affirme qu’il n’y a pas de gène d’infidélité, disant: « De tels comportements sont « obtenus » et n’ont aucun lien avec la génétique. »

Donc, si l’infidélité est pratiquée dans une famille, c’est le résultat d’une coïncidence ou d’une éducation. Cela n’a rien à voir avec la nature.

Suivez-nous par Email
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Pinterest
Suivez-nous sur Pinterest
Suivez-nous sur Instagram

Restez informé! Pour vous et vos amis!