La peau: notions de base

La peau – le plus grand organe

Bien que la plupart des gens s’arrêtent rarement pour admirer leur peau, la peau est le plus grand organe du corps et est bien plus qu’une simple couverture.

La peau pèse environ quatre kilogrammes et demi et remplit un certain nombre de fonctions qui aident à maintenir la santé.

La peau est une structure complexe de tissus qui travaillent ensemble pour vous protéger de plusieurs manières. De toute évidence, il forme une barrière de défense, protégeant les organes internes des envahisseurs étrangers, tels que les bactéries et les virus.

Plus qu’une barrière passive, la peau défend activement le corps contre les infections grâce aux cellules de Langerhans, qui forment la première ligne de défense du système immunitaire dans la couche externe de la peau.

La peau – un organe sensoriel

La peau est également un organe sensoriel. Les terminaisons nerveuses à la surface prennent le relais et transmettent des informations sur l’environnement au cerveau. Le cerveau transforme alors ces impulsions nerveuses en sensations de chaleur et de froid, ainsi qu’en toucher, pression et douleur.

Par exemple, si vous touchez un pot chaud, les signaux d’avertissement vous font vous retirer instantanément, avant qu’un mal plus grand ne se produise. Ou, si la pièce est tout simplement trop chaude ou trop froide, ces sensations vous disent d’allumer le ventilateur ou de mettre un chandail.

Mais la peau contribue également activement au contrôle de la température. Lorsque vous avez chaud, cela vous aide à vous rafraîchir en transpirant et en dilatant les vaisseaux sanguins. Lorsque vous avez froid, ces vaisseaux sanguins se contractent pour conserver la chaleur à l’intérieur de votre corps.

Enfin, la peau est végétale, utilisant l’énergie du soleil pour produire de la vitamine D, essentielle à de nombreuses fonctions corporelles.

Les couches de la peau – compréhension pour tous

Pour remplir toutes ces fonctions, la peau s’appuie sur des structures spécialisées dans ses trois couches – l’épiderme, le derme et la couche sous-cutanée, parfois appelée hypoderme.

La peau est plus qu’un simple revêtement corporel cosmétique.

  • Il forme une barrière physique protectrice contre les germes et les toxines
  • Ses vaisseaux sanguins et ses glandes sudoripares régulent la température
  • Ses cellules immunitaires combattent les infections
  • De minuscules cellules nerveuses détectent la pression et la température
  • D’autres cellules de la peau produisent de la vitamine D.

La couche extérieure

L’épiderme – la couche externe de la peau – est une barrière de protection physique, presque aussi épaisse qu’une feuille de papier.

Le stratum corneum – la partie supérieure de l’épiderme. Il est composé de cellules appelées kératinocytes qui produisent une protéine dure appelée kératine, formant un bouclier externe flexible.

Les kératinocytes meurent à mesure que d’autres cellules vivantes plus jeunes de la partie inférieure de l’épiderme se développent du bas vers la surface.

Finalement, les vieilles cellules sont exfoliées ou tombent. Ce cycle continu renouvelle complètement la surface de la peau environ une fois par mois.

De l’enfance à l’âge adulte, la peau est en perpétuel renouvellement.

L’épiderme – son rôle

L’épiderme joue un rôle clé dans la protection contre le rayonnement solaire, en particulier les cellules pigmentées appelées mélanocytes qui sont situées au bas de l’épiderme. Ces cellules produisent de la mélanine ou le pigment qui colore la peau et aide à protéger contre les rayons ultraviolets. Lorsqu’ils sont exposés au soleil, les mélanocytes produisent plus de mélanine et la peau s’assombrit pour se protéger contre d’autres dommages.

Lorsque les mélanocytes se transforment en cellules cancéreuses, la maladie est appelée mélanome.

La couche intermédiaire

Le derme est directement sous l’épiderme. C’est une couche plus épaisse qui contient du collagène, des vaisseaux sanguins et lymphatiques, des nerfs, des follicules pileux et des glandes qui produisent de la sueur et du sébum.

  • Les vaisseaux sanguins du derme se dilatent ou se contractent pour maintenir une température corporelle constante.
  • Les globules blancs patrouillent dans le derme pour lutter contre les microbes qui parviennent à pénétrer l’épiderme.
  • Les cellules appelées fibroblastes sécrètent du collagène, ce qui donne à la peau force et fermeté.
  • Les fibres d’élastine contenant des protéines dans le derme donnent de l’élasticité à la peau.

La couche la plus profonde

La couche sous-cutanée ou hypoderme. Le tissu sous-cutané, composé de tissu conjonctif et de graisse, est positionné entre le derme et les muscles ou les os en dessous.

Et cette couche contient des vaisseaux sanguins et des globules blancs qui combattent les infections, mais pas dans la même mesure que le derme.

La graisse de la couche sous-cutanée stocke les nutriments et isole et protège les muscles et les os.

Ongles et cheveux

Les ongles sont également considérés comme de la peau. Il s’agit d’une forme épaissie et durcie de l’épiderme. Les cellules de l’ongle proviennent de la base du lit de l’ongle. Ils meurent rapidement, mais contrairement aux kératinocytes, ils ne sont pas éliminés. Ils sont également composés d’un type de kératine plus résistant.

Ainsi, l’ongle est simplement une feuille de kératine comme couche externe de la peau, mais beaucoup plus dure et épaisse.

Cependant, les cheveux sont une fibre fine constituée de plusieurs couches superposées de kératine, qui sont produites à la racine des cheveux.