Des questions sur le cancer. Étonnant.

Pourquoi en avons-nous du cancer?

-Il existe probablement des facteurs environnementaux liés à l’air inspiré, à une nutrition inadéquate que nous trouvons abondamment dans les supermarchés. Tout ce qui signifie qu’un produit agricole est traité et para traité. Mais nous ne connaissons pas la cause réelle.

Tout ce que nous racontons sur les radiations, le stress, la nutrition, etc. ce sont des facteurs de risque. Mais pourquoi le cancer survient-il, nous ne le savons pas. Et puis le hasard joue un rôle dans toute cette histoire. C’est comme une sorte de roulette russe à laquelle nous participons tous. Tout le monde.

Chacun d’entre nous peut développer un cancer tôt ou tard. La plupart des cancers sont accidentels, c’est-à-dire la conséquence du hasard.

Le cancer est causé plus par la malchance que par des facteurs héréditaires ou le mode de vie?

-Exactement. Dans cette séquence de gènes d’ADN, il y a toujours des mutations qui sont réparées par le corps. Peut-être on dit que nous avions toujours le cancer en nous, mais nous avons chacune de ces mutations à tout moment. Seule la grande majorité est capable de les réparer. Cependant, à un moment donné, le corps est pris du mauvais pied et la mutation n’est plus réparée. Il s’agit du premier pas dans l’apparition d’une telle tumeur. C’est le processus d’initiation.

Il y a beaucoup de mythes parmi les malades, aussi dangereux que possible.

-Par exemple, si nous mangeons de la viande, nourrissons-nous des cellules cancéreuses?- La théorie selon laquelle la consommation de produits laitiers et de viande stimulerait le processus oncologique est totalement inexacte. Cette histoire est fantasmagorique et n’a pas de couche scientifique. Nous recommandons en premier lieu à nos patients une alimentation équilibrée, c’est-à-dire riche en fruits et légumes, mais pas en viande. La viande est extrêmement importante, en particulier chez les patients soumis à des traitements oncologiques intensifs.La viande apporte les premières protéines et les protéines animales sont des protéines de haute qualité. Nous avons besoin de consommation et de viande pour permettre au patient de récupérer le capital hématologique nécessaire pour faire face à la prochaine série de traitements.

Existe-t-il un lien entre les cancers de l’appareil digestif et la viande transformée?

– La viande transformée doit disparaître de l’alimentation de chacun d’entre nous: les saucisses, les saucissons, le jambon, etc. C’est le plus pauvre, c’est du poison, car la transformation elle-même signifie stabilisants, colorants, etc. Et leur effet est cumulatif dans le temps et, en décennies, ils constituent des empoisonnements. Même le pain contient des stabilisants, des émulsifiants et beaucoup d’autres choses.

Même le pain n’est-il pas bon?

– Le meilleur pain est celui qui durcit le lendemain. Le pain qui dure une semaine ou plus est sûrement un supplément qui ne fonctionne pas bien. Et à long terme, tous ces éléments ne produisent que des éléments mutagènes qui conduisent à une agression de l’ADN. Et à partir de ces agressions persistantes et perpétuelles, il y a une cellule qui « parte, qui devient folle ».

Si on ajoute le stress quotidien.

– Évidemment, c’est aussi l’élément de stress auquel personne ne peut échapper, en particulier dans les zones urbaines, où il y a beaucoup d’agitation.

C’est le cocktail des plus réussis pour faire un malheur comme le cancer.

Mais les téléphones portables causent le cancer du cerveau?

– Il y a un lien. Les études ne sont pas très concrètes, mais il existe des radiations ultra-magnétiques et cela ne peut pas rester sans trace. Partout où une stimulation répétitive induit au moins une inflammation, une inflammation chronique peut, d’un point de vue médical, conduire à un problème de ce type. Mais nous ne verrons probablement jamais une étude très sérieuse nous dire que l’exposition au rayonnement électromagnétique du téléphone portable est liée au cancer, car c’est la pression des fabricants.