Des conseils pour élever un enfant sûr de lui

Pour une estime de soi efficace

L’un des aspects les plus importants de l’éducation d’un enfant est de lui montrer comment être confiant.

Il est très possible d’avoir des doutes quand il s’agit d’élever un enfant avec une haute estime de soi.

Commencez par apprécier ses efforts, parlez ouvertement de ses sentiments et dites-lui qu’il est normal de faire des erreurs.

La confiance est l’un des cadeaux les plus importants qu’un parent puisse offrir à son enfant.

1. Appréciez ses efforts, qu’il perde ou qu’il gagne

Faire l’éloge de l’effort de votre enfant est en fait plus important que la façon dont il a résolu la tâche elle-même. Qu’il réussisse à marquer le but gagnant ou qu’il retire le ballon du terrain, l’enfant ne devrait pas avoir honte d’avoir essayé.

À long terme, la cohérence renforce la confiance en soi plutôt que les victoires occasionnelles.

2. Encouragez-le à pratiquer constamment, à développer ses compétences

Encouragez votre enfant à investir le plus de temps possible pour faire ce qui l’intéresse. À mesure qu’il deviendra plus compétent dans l’exécution d’une certaine tâche, il deviendra encore plus confiant dans ses propres capacités.

Il n’est pas nécessaire de faire la différence entre des activités qui semblent pratiques, comme la construction d’un robot, par exemple, et la création d’un groupe de rock.

Décourager certaines activités en faveur des autres peut faire croire à l’enfant que ce qui l’intéresse est peu important.

3. Laissez-le résoudre lui-même ses problèmes

Si vous faites tout le travail acharné au lieu de l’enfant, il ne développera jamais la confiance ou les compétences nécessaires pour résoudre ses propres problèmes.

La raison pour laquelle vous avez un enfant problématique

L’aide parentale peut empêcher les enfants à résoudre eux-mêmes les problèmes et de se faire confiance.

4. Aidez-le à comprendre qu’il ne peut pas être ami avec tout le monde

« Si une relation ne fonctionne pas, d’autres peuvent fonctionner, car je suis généralement capable de me faire des amis. » C’est l’une des croyances fondamentales d’un enfant confiant, a écrit Apter dans «L’enfant confiant: élever les enfants pour qu’ils croient en eux-mêmes».

Notez que cela ne part pas du principe que tout le monde l’aimera et que tout le monde voudra être en amitié avec lui, mais plutôt qu’il s’entendra bien avec certaines personnes et pas avec d’autres.

Il est naturel que les amitiés ne fonctionnent pas toujours.

5. Encouragez sa curiosité

Parfois, les questions qui ne finissent jamais peuvent être fatigantes, mais poser ces questions est l’un des aspects clés du développement d’un enfant.

L’enfant doit se rendre compte qu’il y a des choses qu’il ne sait pas … qu’il y a des mondes pleins d’informations, qu’il n’a pas encore visités.

La curiosité est associée au développement de la confiance en soi, ainsi qu’à d’autres traits de comportement, tels que la persévérance, la maîtrise de soi, la force de caractère et la conscience.

6. Donnez-lui de nouveaux défis

Montrez à votre enfant qu’il peut relever de petits défis afin qu’il puisse accomplir une tâche plus importante. Laissez-le rouler son vélo pendant quelques jours sans les roues auxiliaires et il pourra bientôt faire le tour du cartier sans crainte ni chute.

Parent/Enfant: 10 méthodes constructives d’éducation

Les parents peuvent éduquer la confiance en soi de l’enfant, le rendant de plus en plus responsable à différents niveaux.

7. Ne le critiquez jamais pour la façon dont il a agit

Rien ne découragera plus votre enfant que de critiquer ses efforts. Donnez-lui des suggestions utiles et des commentaires honnêtes, mais ne lui dites jamais qu’il n’est pas bon dans quelque chose.

Si votre petit a peur de l’échec, parce qu’il craint que vous soyez contrarié ou déçu, il n’essaiera jamais de nouvelles choses.

Le plus souvent, la critique des parents diminue l’estime de soi et la motivation des enfants.

8. Traitez ses erreurs comme des étapes nécessaires dans le processus d’apprentissage

La confiance en soi se construit en faisant des erreurs.

Mais cela ne se produit que lorsque vous, en tant que parent, traitez les erreurs comme des opportunités d’apprentissage et de développement.

Ne surprotégez pas votre enfant. Permettez-lui de gâcher de temps en temps et aidez-le à comprendre comment mieux aborder la tâche la prochaine fois.

Apprenez-lui à gérer ses échecs au lieu de les éviter.

9. Offrez-lui de nouvelles expériences

En tant que parent, vous avez la responsabilité de diversifier autant que possible les expériences de vie de votre enfant afin qu’il ou elle puisse développer la confiance nécessaire pour faire face à un monde aussi diversifié que possible.

Parent/Enfant: À propos de la violence autrement …

Cela ne signifie pas que vous devez l’envoyer en voyage de cinq semaines à l’étranger. Cela peut être beaucoup plus simple, comme goûter des crevettes pour la première fois ou apprendre à skier.

L’exposition des enfants à de nouvelles choses leur apprend que, peu importe à quel point une chose peut sembler effrayante et différente, c’est à eux de le prouver.

10. Soulignez-lui que de mauvais résultats peuvent être dus à une mauvaise pratique – pas à un manque de talent

Votre enfant a une mauvaise note pour l’orthographie. Comment réagit-il?

Un enfant avec une haute estime de soi dira: «Je n’ai pas assez appris» ou «Je n’ai pas bien dosé mon temps». Un enfant avec une faible estime de soi dira automatiquement qu’il est nul, que sa tête ne fonctionne pas ou qu’il est sans espoir.

Si vous êtes le parent d’un tel enfant, encouragez-le et offrez-lui des outils et du soutien pour passer plus de temps à préparer les sujets qu’il a mal fait.

Dites-lui qu’il peut faire mieux au prochain test, s’il apprend plus, et qu’il peut obtenir une bonne note, même s’il n’a pas si bien réussi dans le passé.

11. Et quand il se débrouille bien, montrez votre appréciation pour l’effort, pas pour la situation

D’un autre côté, disons qu’il a obtenu une note élevée en mathématiques.

Dans cette situation idéale, vous pouvez encourager une réaction qui favorise la confiance en soi.

Un enfant avec une faible estime de soi dira: «Oh, c’était facile à tester. J’ai eu de la chance. » Au lieu de cela, appréciez l’effort: « Je parie que le test a été assez difficile, mais tu t’es bien préparez. »

Jamais dire ces phrases à vos enfants …

Les 10 règles pour contrôler un enfant en colère